Groupe Lufthansa : Ocean s’appellera Eurowings Discover


La nouvelle filiale loisirs du groupe Lufthansa, annoncée sous le nom Projet Ocean, sera finalement baptisée Eurowings Discover dans la lignée de la low cost existante, et décollera dès cet été.

Présenté en juillet dernier pour 2022, le projet Ocean du groupe allemand devait réunir en une unique structures Eurowings, CityLine et SunExpress (la fusion avec Brussels Airlines ayant été rejetée), mais aura finalement un nom plus logique : il devrait décoller dès l’été 2021 sous le nom Eurowings Discover (code 4Y) selon aero.de citant à son tour airliners.de, avec trois Airbus A330 conservant a priori la configuration tri-classe des A330-300 d’Eurowings (mais avec une livrée portant le mot Discover).

« Il est actuellement prévu de démarrer les opérations sur ses routes touristiques long-courriers à partir de l’été 2021 avec trois Airbus A330, et d’adapter (le réseau) à la demande », a déclaré la semaine dernière au site allemand le porte-parole de Lufthansa Helmut Tolksdorf. Aucune destination n’a été évoquée.

Basée à l’aéroport de Francfort, la nouvelle filiale loisir pourrait reprendre les routes opérées par SunExpress Deutschland (coentreprise de Lufthansa et Turkish Airlines), qui opérait déjà certaines lignes d’Eurowings. Un réseau moyen-courrier au départ de Munich est également envisagé à plus long terme, a ajouté le porte-parole.

Les syndicats sont vent debout contre cette nouvelle organisation, qui entrainerait de facto des baisses de salaires : pour les PNC par exemple, UFO a expliqué à aero.de que le salaire de base serait de 2000 euros par mois pour 75 heures – avec initialement un temps partiel à 70%, donc un salaire brut de 1400 euros. « Dans le sillage de la crise, le groupe tente de concrétiser son projet Océan pour une nouvelle fois créer des emplois sans l’influence des syndicats », accuse UFO.

Autre obstacle pour Eurowings Discover, la plainte pour pratique monopolistique et cartel déposée contre le groupe Lufthansa par la rivale Condor, qui propose plus de 50 routes touristiques à Francfort dont seulement une douzaine opérées à l’année vers l’Afrique du Sud, la Namibie, les Caraïbes et principalement l’Espagne. « Cette étape est devenue nécessaire parce que Lufthansa a poursuivi une stratégie d’abus à grande échelle dans laquelle elle exploite sa position de monopole sur le trafic intérieur allemand, ainsi que sa position dominante dans le trafic européen », a justifié la filiale du groupe Thomas Cook.

Pas de déclaration officielle à ce jour sur la création d’Eurowings Discover par le groupe de Star Alliance ; mais les deux mots figurent déjà côte-à-côte sur le site de la low cost.

Groupe Lufthansa : Ocean s’appellera Eurowings Discover 2 Air Journal

 



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *