Faute d’international, Qantas part en Antarctique


Privée de vols internationaux pour cause de pandémie de Covid-19, la compagnie aérienne Qantas décollera en novembre pour des rotations touristiques au-dessus de l’Antarctique.

A partir de novembre 2020, la compagnie nationale australienne utilisera un de ses Boeing 787-9 Dreamliner pour effectuer les vols affrétés par Antarctica Flights au départ des aéroports de Sydney, Melbourne, Brisbane, Adélaïde et Perth. Les vols dureront entre 12 et 13 heures, avec une chance d’apercevoir les premières glaces au bout de trois heures, un survol des côtes à relativement basses altitude puis un demi-tour après avoir survolé le pôle sud.

Des experts des expéditions sur le continent seront à bord pour informer les passagers sur l’environnement polaire et son histoire, tandis que des projections vidéo illustreront la vie sur le terrain. « Nous glissons sans effort au-dessus de sommets montagneux, de calottes glaciaires, de glaciers et d’incroyables paysages polaires pendant environ quatre heures », a expliqué sur 7NEWS Bas Bosschieter, PDG d’Antarctica Flights.

Le tout avec des prix allant de 1199 AUD (730 euros) en classe Economie pour un siège au-dessus de l’aile – il faudra attendre un virage pour voir quelque chose – à 7999 AUD (4875 euros) pour les meilleures places côté hublot en classe Affaires. Le 787-9 de Qantas est configuré pour accueillir 42 passagers en Business (1+2+1), 28 en Premium (2+3+2) et 166 en Economie (3+3+3). Repas et boissons seront offerts, et un changement de siège est prévu à mi-chemin pour les clients « désavantagés » durant la première moitié du vol. 

Ayant annulé tous ses vols internationaux a priori jusqu’à la fin octobre, y compris ceux vers la Nouvelle Zélande, face à des restrictions de voyage liées à la crise sanitaire, Qantas peu sans souci s’envoler vers le continent glacé : il s’agit techniquement d’un vol intérieur, donc sans passage des frontières. « Il n’y a pas de passeport ni de bagage nécessaires pour un vol Antarctica, vous pouvez même y aller en short si vous le souhaitez », a déclaré Bas Bosschieter.

Ce qui n’empêchera pas la compagnie de l’alliance Oneworld de mettre en place les mesures de sécurité sanitaire idoines, avec nettoyage renforcé de l’avion et un pack pour les passagers contenant un masque, du désinfectant pour les mains et des lingettes.

Jusqu’à sept rotations au-dessus de l’Antarctique sont prévues d’ici février 2021.

©Antarctica Flights

©Qantas



Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *